Étape 3 /
Dans un monde découragé

Oui, mon peuple a commis un double méfait : ils m’ont abandonné, moi, la source d’eau vive, et ils se sont creusé des citernes, des citernes fissurées qui ne retiennent pas l’eau ! Jérémie 2, 13

Un monde en crise

Le monde que nous habitons est en état de crise et de désordre : violence, guerre, corruption, pouvoir, vanité, jalousie. Face aux défis économiques, climatiques, sociaux, la désespérance se répand. Les ressources naturelles sont pillées, engendrant tristesse et solitude. Les plus vulnérables souffrent de l’agression et de l’indifférence des puissants. L’homme occidental est hanté par la fin du monde, de son monde. Nous nous sommes écartés des chemins de l’amour de Dieu et de son projet pour l’humanité.

 

Une humble espérance

Bien que cela fasse moins de bruit, l’espérance habite aussi notre monde ; beaucoup d’hommes et de femmes sont solidaires et généreux, loin des caméras. Ils cherchent ainsi à s’ouvrir au dessein d’amour de Dieu pour l’humanité. Ils  participent à ce long travail d’engendrement de toute l’histoire, qui transforme l’humanité et le cosmos entier : « La création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore. Et elle n’est pas seule. Nous aussi, en nous-mêmes, nous gémissons ; nous avons commencé à recevoir l’Esprit Saint, mais nous attendons notre adoption et la rédemption de notre corps. » Romains 8,22-23.

 

Un amour plus fort que la mort

Avec la résurrection, rien ne peut faire obstacle à l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ. Cet amour, vulnérable et fragile, mais plus fort que la mort même, révèle un avenir nouveau pour l’humanité. Par son Esprit qui est amour, il nous engendre à une vie nouvelle et nous rend comme lui. L’amour ne peut être compris qu’en regardant et écoutant Jésus, en suivant son itinéraire jusqu’à son terme. Mettons notre confiance en Lui. Entrons avec Lui dans cette vie nouvelle qui nous est proposée pour (re)devenir des hommes et femmes créés à l’image de Dieu.

 

Éclairage par la Parole de Dieu

La parole de Dieu nous aide à prendre la mesure de la désespérance du monde, et à nous déplacer, de ce découragement à l’espérance.

Deutéronome 30, 17-20[…] Si tu détournes ton cœur, si tu n’obéis pas, si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d’autres dieux et à les servir, je vous le déclare aujourd’hui : certainement vous périrez, vous ne vivrez pas de longs jours sur la terre dont vous allez prendre possession quand vous aurez passé le Jourdain.
Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : je mets devant toi la vie ou la mort, la bénédiction ou la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est là que se trouve ta vie, une longue vie sur la terre que le Seigneur a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob.

Je prends le temps de laisser pénétrer cette parole en mon cœur. Je suis attentif aux sentiments qu’elle provoque en moi.

 

Exercice dans la vie quotidienne

Je contemple le monde, sa souffrance.
J’essaie de porter le regard sur les personnes qui tentent d’apporter un peu de réconfort dans telle ou telle situation.

Je regarde comment je participe au bonheur ou au malheur du monde. Mes désirs et mes choix sont-ils conformes aux attentes du Christ pour mes frères et sœurs et pour la planète ? Mon style de vie rend-il témoignage aux critères du monde (richesse, pouvoir, paraître…) ou aux critères du Christ (attention à l’autre, simplicité, humilité…) ?

Je cherche quel petit pas je décide de faire aujourd’hui pour « choisir la vie », rejeter le découragement et tenir bon dans l’espérance.

 

> Avec Thérèse de Lisieux, retrouver la force d’espérer.

 

Accès aux documents officiels du parcours spirituel du Chemin du Cœur :

https://www.popesprayer.va/wp-content/uploads/2019/06/1-Chemin-du-Coeur-FF-FR-2019-DEF.pdf

Le Chemin du Cœur | (caminodelcorazon.church)