Étape 8  /
Une mission de compassion

L’Esprit du Seigneur est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres. Luc 4,18

 

Jésus, source de la compassion

Offrir au Père notre vie et notre disponibilité nous conduit à  porter avec le Christ sa mission de compassion pour le monde. Avec Lui, nous sommes invités à aller à la rencontre de nos frères et sœurs, partout où il y a de la souffrance ou de l’injustice, et à agir avec les sentiments de son Cœur pour témoigner de son amour.

Les termes de « compassion » et de « miséricorde », que l’on trouve dans la Bible, sont des termes qui disent notre solidarité avec ceux qui souffrent ; ressentant leur douleur, nous sommes poussés par amour à agir en leur faveur. C’est un mouvement qui vient de l’intérieur, du « cœur ». Et c’est bien ainsi que Jésus s’est comporté. Dans sa vie humaine, il a éprouvé de la compassion pour les personnes qu’il rencontrait, en particulier les petits, les pauvres, les malades, les pécheurs. Dans l’Évangile on voit qu’il se laisse toucher… Pensons au lépreux en Marc 1, 40-45 : toute la journée, Jésus a enseigné et guéri, et un lépreux s’approche. Jésus ne se dérobe pas et le touche pour le guérir – de sorte qu’il ne peut plus entrer ouvertement dans une ville. Un peu plus loin, il nous est dit que Jésus, voyant la foule, fut saisi de compassion parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger (Marc 6, 34). Il a également éprouvé une grande émotion face à la veuve de Naïm, à ses amies Marthe et Marie à la mort de Lazare, et tant d’autres…

 

Agir avec les sentiments du Cœur de Jésus

Aujourd’hui c’est à nous qu’est confiée cette mission de compassion pour le monde.  C’est parce que nous sommes pleinement unis au Cœur de Jésus, qu’il met en nous ses propres sentiments : « Ayez entre vous les mêmes sentiments qui sont dans le Christ Jésus » (Lettre de saint Paul aux Philippiens 2, 5). Avec le Réseau Mondial de Prière du Pape, nous sommes invités à prier et à nous mobiliser pour les défis de l’humanité et de l’Église, à travers les intentions de prière mensuelles, et nous pouvons, avec Lui, nous ouvrir à cette attitude de compassion. Cela demande de consentir à nous laisser toucher en profondeur par ce que vivent nos frères et sœurs en humanité et à les prendre dans notre prière. C’est parce que nous avons fait l’expérience d’être aimés et pardonnés que nous pouvons à notre tour faire preuve de miséricorde, et devenir des missionnaires par la prière et par l’action.

 

Éclairage par la Parole de Dieu

La Parole de Dieu nous met face à Jésus qui se laisse toucher par un lépreux, au risque de se mettre en marge de la société de son temps.

Marc 1, 40-45
Un lépreux vient auprès de lui ; il le supplie et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.                          

Je laisse cette Parole faire en moi son chemin…

Qu’est-ce qui me touche dans l’attitude de ce lépreux, et dans celle de Jésus ?

 

Exercice dans la vie quotidienne

Saint Paul nous dit : « Ayez entre vous les mêmes sentiments qui sont dans le Christ Jésus. » Ph 3, 5

Je laisse résonner cette parole dans mon cœur.
Les sentiments de Jésus : Jésus avait compassion pour tous, mais spécialement pour les plus petits, les pauvres, les malades de corps ou d’esprit, les victimes de l’injustice…

Je contemple Jésus sur la croix et son Cœur ouvert.
Je lui demande de me faire éprouver les sentiments de ce Cœur aimant, et avec un peu d’audace de m’y faire pénétrer.

Je prends dans ma prière les personnes et les situations que le Pape me confie dans l’intention de ce mois. Je pense aux personnes de mon entourage qui souffrent, celles que l’on a recommandées à ma prière, celles avec qui je travaille dans mes différents lieux d’engagement.
Je considère ce que je peux faire concrètement avec elles ou pour elles.

 

Accès aux documents officiels du parcours spirituel du Chemin du Cœur :

https://www.popesprayer.va/wp-content/uploads/2019/06/1-Chemin-du-Coeur-FF-FR-2019-DEF.pdf

Le Chemin du Cœur | (caminodelcorazon.church)