Témoin 2 /
Philippe, un cœur en recherche

L’étape 2 du Chemin du Cœur s’intitule « Le cœur humain, un cœur inquiet et en recherche »…

 

Philippe, vous retrouvez-vous dans cette définition du cœur de l’homme ?

Tout à fait, et pour ma part, je crois que je suis en recherche perpétuelle. Cela dit, aujourd’hui je ne cherche pas Dieu, mais mon rapport à Lui. Comment entrer dans une relation profonde avec Lui ?

Je l’ai cherché très tôt ; dès 9-10 ans je lisais l’Évangile en boucle et cela me nourrissait. Mais à l’âge adulte j’ai laissé tomber pendant près de 40 ans : Dieu et la science me paraissaient incompatibles. Je restais en quête, mais par le biais d’autres spiritualités. Je crois que Dieu m’a laissé faire mes expériences… et puis à un moment c’est Lui qui est venu me chercher sur mes chemins de traverse.

 

Aujourd’hui vous marchez souvent sur le chemin de St Jacques.
De quelles quêtes êtes-vous le témoin ?

Le ‘Camino’ est vraiment un chemin spirituel, mais les recherches sont très diverses. La quête de Dieu est inscrite dans l’homme, c’est une dimension qu’il pressent mais ne nomme pas forcément. Lors de mon dernier voyage par exemple, j’ai croisé un jeune qui ne cherchait pas vraiment Dieu, mais qui m’a interrogé sur ma foi. En y repensant, je crois que j’aurais aimé lui dire : « Tu ne cherches pas Dieu, mais Dieu, Lui, te cherche. Et s’Il te cherche, une chose est importante, c’est que tu acceptes de Le recevoir. Fais silence et laisse-Le te rejoindre. »

 

Qu’est-ce qui est important dans cette quête ?

L’important c’est de trouver un cadre pour structurer sa recherche : heureux ceux qui trouvent un cadre pour les accompagner. Pour ma part, le cadre a été l’Église, malgré toutes ses limites, et je n’existerais pas sans l’Église ! C’est là que s’approfondit jour après jour ma relation à Dieu, et c’est une relation de confiance qui me permet d’Oser croire.

Propos recueillis par le Réseau Mondial de Prière du Pape en France

 

> Comprendre et expérimenter l’étape 2 du Chemin du Cœur.